Logo




Inventeurs lyonnais illustres

La région de Lyon, forte de plus de 2,6 millions d’habitants, constitue le deuxième pôle économique et industriel français.

Dès sa fondation, en 43 avant JC, par un lieutenant de Jules César, Lucius Muratius Plancus, sous le nom de Lugdunum, la ville de Lyon a joué un rôle central en devenant la capitale des trois provinces de la Gaule conquise par les Romains. Son histoire est ensuite marquée par une longue appartenance au Saint Empire Romain Germanique puis par son rattachement au royaume de France au début du XIVème siècle.

La région lyonnaise a ainsi tiré profit de son histoire et de sa position centrale en Europe pour devenir un pôle de développement ayant conservé une forte originalité et présentant un caractère industriel et international marqué.

Les inventeurs et industriels lyonnais ont largement contribué au développement technologique de la région qui à vu naître de nombreuses inventions de portée universelle :

  • pendant la révolution française, Claude CHAPPE, ingénieur lyonnais, inventa un système de transmissions d’informations par sémaphores (télégraphie aérienne), connu sous le nom de Tour de télégraphe de Chappe ; ce système fut adopté par de nombreux pays européens.
  • André-Marie AMPERE, mathématicien et physicien, né à Lyon en 1775, est à l’origine de nombreuses découvertes et inventions liées à l’électricité, la chimie et l’électrodynamique ; il a en particulier laissé son nom à la célèbre loi d’Avogadro-Ampère et à l’unité internationale qui mesure l’intensité d’un courant électrique.
  • alors que son frère Etienne est à Paris, Joseph de MONTGOLFIER entreprend dès 1783 à Lyon, la construction d’un ballon (Montgolfière) de plus de 7 tonnes et de 23 270 m; ce ballon, le Flesselles, l’un des plus gros jamais construit, volera 12 minutes à Lyon le 19 janvier 1784 avec 7 personnes à bord, quelques mois seulement après le premier vol inaugural de l’histoire réalisé par son frère à Paris le 21 novembre 1783 avec deux personnes à bord.
  • Barthélemy THIMONNIER, né en 1793 à l’Arbresle, près de Lyon et tailleur de son état, met au point dès 1829 le premier métier à coudre (machine à coudre) s’inspirant de l’opération d’aiguillage que requiert son métier et d’un crochet spécifique utilisé manuellement par les brodeuses des Monts du Lyonnais ; il déposera de nombreuses demandes de brevets sans jamais profiter du succès de son invention de son vivant puisqu’il décèdera dans une situation financière difficile en 1857.
  • Joseph Marie JACQUARD, né à Lyon en 1752, met au point en 1807 le premier métier à tisser, connu dans le monde entier comme le « Métier Jacquard»; grâce à un programme mécanique issu de cartes perforées permettant de sélectionner les fils de chaîne, il était désormais possible à un seul ouvrier de manipuler un métier à tisser ; la mise en œuvre de cette invention à Lyon, notamment dans le tissage de la soie, contribua à son essor industriel au XIXème siècle.
  • C’est à Lyon, au sein de l’entreprise familiale qu’Auguste et Louis LUMIERE mettent au point la technique définitive de reproduction des images animées qui aboutit à l’invention du Cinématographe Lumière en 1885 ; il s’agit du dernier maillon d’une chaîne d’inventions qui marque le début de l’ère actuelle de l’industrie mondiale du cinéma.
  • en 1944, Louis MOYROUD, né à Moirans près de Lyon, invente avec René HIGONNET la photocomposition, technique d’imprimerie qui s’est imposée dans le monde entier ; cette technique révolutionnaire a en effet permis de remplacer l’impression au plomb par une simple sensibilisation d’un film par rayon lumineux grâce au stockage des caractères sous la forme de négatifs photos.

Nous suivre :